• Définition : enseignement direct et structuré, guidé par l’enseignant.

    Conception de l’enseignement explicite : transmission de savoirs et acquisition d’habiletés et de compétences par l’élève.

    PRINCIPES

    1. modelage

    2. structure et progressivité, allant du simple au complexe, pour viser la compréhension

    3. répétition pour viser la mémorisation à long terme

    4. valorisation des efforts et les stratégies pour réussir

     

    trois stades pour atteindre une compétence :
    • Les savoirs notionnels – stade de l’habileté
    • Les savoirs procéduraux – stade de la capacité
    • Les savoirs transférables – stade de la compétence


    rôle de l’enseignant
    1. enseigner, les savoirs notionnels
    2. proposer des situations visant à mobiliser les capacités
    3. entraîner les élèves à transférer leurs savoirs dans des tâches complexes révélant alors leur compétence


    La répétition permet de viser la mémorisation à long terme
    • La mémoire de travail : conscience et réflexion
    • La mémoire à long terme : stockage des informations

    La répétition, c'est travailler de façons différentes une même notion.
    Plus l’élève aura vu des contextes différents d’une notion, plus il se sera entraîné, plus il sera compétent et pourra transférer ce qu’il a appris.
    Pour entretenir la mémorisation à long terme, il faut planifier des séances de révision régulières.



    gestion de la classe
    1. Installer dans la classe les conditions d'un travail efficace
    2. Etablir des règles de classe, simples, claires et peu nombreuses sur la façon de se mettre au travail mais aussi la façon de se comporter.
    3. Renforcer les bonnes attitudes


    Dans la préparation, l’enseignant anticipe l’étayage, la formalisation de l’apprentissage.


    PLAN DE LA LEÇON
    D’après Madeline Cheek Hunter


    1. Mise en situation 5 min
    - présentation de l’objectif d’apprentissage et des résultats attendus.
    - réactivation des connaissances antérieures pré-requises

    2. Modelage 10 min
    - L’enseignant accomplit la tâche devant les élèves
    Il utilise des exemples et contre-exemples, partant du simple au complexe.
    - Pas d’interaction avec les élèves ici

    3. Pratique guidée 20 min
    - Les élèves accomplissent des tâches identiques au modèle.
    - L’enseignant questionne les élèves, interagit avec eux, les pousse à justifier leurs réponses, à formuler leur raisonnement. Cela  permet de vérifier ce que les élèves ont compris durant la démonstration.
    - L’enseignant pratique la rétro-action : il réexplique si les élèves font des erreurs.

    4. Pratique autonome 20 min
    - Les élèves accomplissent des tâches identiques au modèle et à la pratique guidée.
    - L’enseignant circule dans la classe pour que les élèves s’impliquent dans leur tâche.
    - L’enseignant peut travailler avec un groupe d’élèves.
    - L’enseignant peut proposer une pratique coopérative, des échanges entre élèves pour accomplir la tâche.

    5. Objectivation en fin de séance
    - solliciter les élèves pour leur demander l’essentiel à retenir ?
    - Ces éléments essentiels feront l'objet d’une trace écrite.

    6. Révisions après la séance
    - une révision fréquente garantit l'efficacité,
    - des activités rituelles vont faciliter l’ancrage à le long terme.

    7. Evaluation après la séance
    - une évaluation régulière permet de cibler la remédiation.


    Organiser les réponses
    Solliciter les élèves pour favoriser leur implication .
    Cela  permet également de contrôler les réponses fournies afin de pouvoir interagir.
    Les différentes types de réponses sollicitées peuvent être orales ou écrites ou non verbales.

    Les réponses orales
    1. Les réponses collectives : elles sont particulièrement efficaces lors des phases de pratiques et révisions. Elles nécessitent un signal visuel et auditif ritualisés.
    2. Réponses en binômes : l’enseignant place les élèves en binôme : l’un donne la réponse et l’autre l’écoute.
    3. Réponses de groupes : les groupes sont constitués de 4 élèves ayant chacun reçu un numéro.

    Les réponses écrites
    Les élèves travaillent sur l’ardoise ou sur le cahier.
    Proposer une correction après chaque exercice et non des exercices en batterie, afin de ne pas laisser les erreurs s’installer et pratiquer le feed-back .

    Les réponses action
    Pointer du doigt une réponse : par exemple en lecture, sur un texte.
    Utiliser un signal visuel : par exemple lever la main, si c’est une bonne réponse ou donner un numéro avec les doigts.


    votre commentaire
  • Très intéressée par ce que j'ai pu lire sur le net au sujet de cette démarche dite des savoirs essentiels, je me suis documentée et propose ici une synthèse des documents trouvés gratuitement deci-delà.

    Il existe des formations payantes auxquelles je n'ai pas participé mais je le ferais si j'en ai l'occasion.

    l'école des savoirs essentiels

    Télécharger « école des savoirs essentiels.pdf »

    et en vidéo ça donne ?

    Pin It

    votre commentaire
  • Je me posais des questions sur le sujet des devoirs à la maison :

    - quel est le cadre légal ?

    - sont-ils bénéfiques aux apprentissages ?

    - quels enjeux sociaux se cachent derrière ?

    - et moi alors, qu'est-ce que je leur donne ?

     

    Voici la synthèse de mes recherches.

    Quels devoirs à la maison ?

    Télécharger « synthèse devoirs.pdf »

    Lire également l'article de Bernard Collot

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique